Théâtre du Tampon

1979 à 1980

En 1979 et 1980 le Théâtre Vollard, atelier théâtre de la MJC, a organisé ses stages, répété et joué ses spectacles dans la salle à peine achevée et seul théâtre couvert à l’époque : le théâtre du Tampon. Il venait d’être construit et jouxtait la MJC. Il n’y avait pas de régie lumière et il fallait emprunter le matériel au Centre réunionnais d’action culturelle. Un beau plateau cependant, qui fit honneur à Ubu Roi et à Tempête. Malgré un relâchement dû à un giscardisme qui se voulait plus ouvert, l’époque n’était pas franchement à la liberté d’expression. Le directeur de la MJC de l’époque ne voulait pas qu’on joue Tempête de Césaire "La Réunion, c’est pas la Martinique". Il avait acheté lui-même le texte de la pièce dans une librairie de Saint Denis parce qu’on n’avait refusé de lui donner. Tout fier il avait surligné au stabilo les passages litigieux. Pas de chance pour lui, la plupart étaient de Shakespeare lui-même, comme la réplique célèbre de Caliban "tu m’as appris le langage et je m’en servirai contre toi". Comme nous refusions d’obtempérer la municipalité a coupé l’électricité du théâtre. Ce jour là nous avons répété potes ouvertes et sans pouvoir ouvrir le grand rideau. A la fin le président de la MJC, un inspecteur de l’Education Nationale et conseiller municipal RPR, nous a signifié la fin de la subvention théâtre pour "raisons budgétaires". Nous avions obtenu de partir avec nos décors. Pas de chance, Kalou Pilé, un groupe folklorique fortement soutenu par les pouvoirs publics avait pris notre succession au théâtre. Ils avaient repeint les praticables de Tempête et jeté le reste dehors. Leur responsable Patrick Pongahet m’avait dit : "vous êtes des communistes, vous faites de la politique".
 
©Théâtre Vollard 1980-2007 | Mentions légales