Prospère (Françoise Jean Jacques) en chaise à porteurs Prospère (Françoise Jean Jacques) sur le quai attend qu'on livre son (...) Françoise Jean-Jacques (Prospère), Arnaud Dormeuil (Ti Zom) habitants (Nicole Angama, Augustine Touzet), Argus (Emmanuel (...) Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Arnaud Dormeuil (Ti Zom), le choeur : Gérard Vidal, Frédérique Cheynet, Nicole (...) Pierre-Louis Rivière (Marette), Augustine Touzet (Eudora) Augustine Touzet (Eudora) Augustine Touzet (Eudora) Mère Kal (Françoise Jean Jacques) bastonnée par le choeur Choeur, diables et Gran Mère Kal Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Arnaud Dormeuil (Ti Zom), derrière lui le choeur, Nicole Angama, Frédérique (...) Cham's en Mako-jako Françoise Jean-Jacques (Prospère), Emmanuel Genvrin (Argus) Emmanuel Genvrin (Argus) Emmanuel Genvrin (Argus), Olivier Mayolle (Hermann) Pierre-Louis Rivière (Marette), Olivier Mayolle (Hermann), Cham's (...) Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Diables rouges Mère Kal (Rachel Pothin) au milieu du public Cham's en Mako-jako au pieds du Gran Diab (Olivier Mayolle) Emmanuel Genvrin (Argus), Olivier Mayolle (Gran Diab), Cham's (...) peuple au pied de Ti Zom (Arnaud Dormeuil)

1984, 1985

1984 - Torouze

Emmanuel Genvrin

Crée le 24 avril 1984 au Grand-Marché, Saint Denis
Texte, musique et mise en scène : Emmanuel Genvrin
Décors : Déborah Roubane et Pierre-Louis Rivière

« À Étang-Salé, j’avais entendu parler de cette histoire : une « dame créole » qui couchait avec son chauffeur avait été assassinée par ses enfants. Des témoins avaient péri mystérieusement. Les drames et les malédictions familiales sont monnaie courante à La Réunion et la sorcellerie est un véritable fléau. Comme en Haïti d’où venaient certains de mes aïeux (les Herrmann dont j’ai repris le nom dans la pièce). Il y avait une chaise à porteur, une grand-mère Kal, un Jako malabar (pour la première fois sur scène à La Réunion) un Grandiab, des diablotins au masque de feu rouge, et de grandes fresques peintes à la façon du douanier Rousseau qui enveloppaient le public. Arnaud Dormeuil, qui tenait un petit rôle comme chauffeur de l’auto rouge, vola la vedette à tout le monde. Cela allait se produire souvent ! La pièce, qui a laissé une mémoire dans le public, n’a jamais été reprise. Son texte non plus n’a jamais été édité. Était-elle "trop réunionnaise" ? La scène du tour en automobile mimée par Arnaud Dormeuil et le chœur est restée d’anthologie, en 2008 André Ginzburger s’en souvenait toujours. Mako fut le dernier rôle de Sham’s à Vollard : il disparut sans explications à la veille d’une reprise et Jean-Luc Trulès dût le remplacer au pied levé. Françoise Jean-Jacques, qui jouer formidablement Prospère se maria à un militaire : cela donna sa chance à Rachel Pothin dont on découvrit tout le talent. Le masque de Granmèr Kal resservit dans Noélaet Josédix ans plus tard. J’avais trouvé les costumes d’époque aux puces à Clignancourt : je passais des heures à chiner et remplir des malles de costumes pour La Réunion » [E. Genvrin]

lRésumé

Dans une île d’outremer, à l’heure des premières automobiles, deux fils assassinent leur mère sur fond de sorcellerie et de mythologie tropicale.

PUBLICATION

JPEG - 80.6 ko
Tract au Grand-Marché

.

VOIR UN DIAPORAMA

vidéo Torouze - Grand Marché de Saint Denis 1984 - durée 2 mn -

PRESSE

extraits de presse

« Torouze a ce goût de merveilleux de nos enfances à l’écoute des histoires Grandiab et mère Kal. » Brigitte Fontaine [Visu]
« Il faut dire que cette jeune troupe […] sait créer, adapter un répertoire dans le " profond " réunionnais et se renouveler. » [Témoignages]
« Difficile, vraiment , de résister à l’enthousiasme de cette jeune troupe venue de La Réunion. Du spectacle très coloré et bon enfant, conclu dans une chaude ambiance. Très doués, ces touches à tout ! » [Le Parisien]
« La troupe atteint un niveau de gaité et de couleur rarement égalé. Voilà un théâtre brouillon, généreux et tendre. » [Le Quotidien du Médecin]
« Tout ceci est fort bien mené, intelligemment construit. La mise en scène ne manque pas de trouvailles intéressantes, quant aux comédiens, leur tonus est communicatif. » [Le Populaire du Centre]

Articles critiques

PDF - 1.2 Mo
Le Populaire du Centre, nov 84
PDF - 522 ko
Le Parisien, octo 1984
PDF - 1.4 Mo
Le Quotidien du Medecin, octo 1984
PDF - 2.9 Mo
Tatou (Agnès Antoir), 1984, itv E.Genvrin
PDF - 1.9 Mo
Marine, le JIR, 26 avril 1984
PDF - 2.2 Mo
Laurent Vergès, Témoignages, 22 avril 1984
PDF - 1.4 Mo
Brigitte Fontaine, Visu, 9 mai 1984

REPRÉSENTATIONS

Créé le 24 avril 1984 et joué au Grand-Marché de Saint-Denis d’avril à septembre, reprise d’avril à juillet 1985 puis au Port et à Sainte-Marie. Tournée à Limoges et à Saint-Quentin-en-Yvelines en octobre. 46 représentations devant 6 100 spectateurs.

DISTRIBUTION

 
©Théâtre Vollard 1980-2007 | Mentions légales