Prospère (Françoise Jean Jacques) en chaise à porteurs Prospère (Françoise Jean Jacques) sur le quai attend qu'on livre son automobile (...) Françoise Jean-Jacques (Prospère), Arnaud Dormeuil (Ti Zom) habitants (Nicole Angama, Augustine Touzet), Argus (Emmanuel Genvrin) Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Arnaud Dormeuil (Ti Zom), le choeur : Gérard Vidal, Frédérique Cheynet, Nicole (...) Pierre-Louis Rivière (Marette), Augustine Touzet (Eudora) Augustine Touzet (Eudora) Augustine Touzet (Eudora) Mère Kal (Françoise Jean Jacques) bastonnée par le choeur Choeur, diables et Gran Mère Kal Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Arnaud Dormeuil (Ti Zom), derrière lui le choeur, Nicole Angama, Frédérique Ch (...) Cham's en Mako-jako Françoise Jean-Jacques (Prospère), Emmanuel Genvrin (Argus) Emmanuel Genvrin (Argus) Emmanuel Genvrin (Argus), Olivier Mayolle (Hermann) Pierre-Louis Rivière (Marette), Olivier Mayolle (Hermann), Cham's (Mako) Pierre-Louis Rivière (Marette), Cham's (Mako) Diables rouges Mère Kal (Rachel Pothin) au milieu du public Cham's en Mako-jako au pieds du Gran Diab (Olivier Mayolle) Emmanuel Genvrin (Argus), Olivier Mayolle (Gran Diab), Cham's (Jako) peuple au pied de Ti Zom (Arnaud Dormeuil) Flyer Torouze en 1985 au Grand Marché

1984, 1985

Torouze

Emmanuel Genvrin

Crée le 24 avril 1984 au Grand Marché, Saint Denis Texte, musique et mise en scène : Emmanuel Genvrin Décors : Déborah Roubane et Pierre-Louis Rivière

« À Étang-Salé, j’avais entendu parler de cette histoire : une « dame créole » qui couchait avec son chauffeur avait été assassinée par ses enfants. Des témoins avaient péri mystérieusement. Les drames et les malédictions familiales sont monnaie courante à La Réunion et la sorcellerie est un véritable fléau. Comme en Haïti d’où venaient certains de mes aïeux (les Herrmann dont j’ai repris le nom dans la pièce). Il y avait une chaise à porteur, une grand-mère Kal, un Jako malabar, (pour la première fois sur scène à La Réunion) un Gran Diab, des diablotins au masque de feu rouge, et de grandes fresques peintes à la façon du douanier Rousseau qui enveloppaient le public. Arnaud Dormeuil, qui tenait un petit rôle comme chauffeur de l’auto rouge,vola la vedette à tout le monde. Cela allait se produire souvent ! La pièce, qui a laissé une mémoire dans le public, n’a jamais été reprise. Son texte non plus n’a jamais été édité. Était-elle "trop réunionnaise" ? La scène du tour en automobile mimée par Arnaud Dormeuil et le choeur est restée d’anthologie, en 2008 André Ginzburger s’en souvenait toujours. Mako fut le dernier rôle de Cham’s à Vollard : il disparut sans explications à la veille d’une reprise et Jean-Luc Trulès dût le remplacer au pied levé. Françoise Jean-Jacques, qui jouer formidablement Prospère se maria à un militaire : cela donna sa chance à Rachel Pothin dont on découvrit tout le talent. Le masque de Gran Mère Kal resservit dans Noella et José dix ans plus tard. J’avais trouvé les costumes d’époque aux puces à Clignancourt : je passais des heures à chiner et remplir des malles de costumes pour La Réunion » [E. Genvrin]

la pièce

Dans une île d’outremer, à l’heure des premières automobiles, deux fils assassinent leur mère sur fond de sorcellerie et de mythologie tropicale.

vidéo Torouze - Grand Marché de Saint Denis 1984 - durée 2 mn - IMG/flv/Torouz_web_2.flv

extraits de presse

« Torouze a ce goût de merveilleux de nos enfances à l’écoute des histoires Grandiab et mère Kal. » Brigitte Fontaine [Visu]
« Il faut dire que cette jeune troupe […] sait créer, adapter un répertoire dans le " profond " réunionnais et se renouveler. » [Témoignages]
« Difficile, vraiment , de résister à l’enthousiasme de cette jeune troupe venue de La Réunion. Du spectacle très coloré et bon enfant, conclu dans une chaude ambiance. Très doués, ces touches à tout ! » [Le Parisien]
« La troupe atteint un niveau de gaité et de couleur rarement égalé. Voilà un théâtre brouillon, généreux et tendre » [Le Quotidien du Médecin]
« Tout ceci est fort bien mené, intelligemment construit. La mise en scène ne manque pas de trouvailles intéressantes, quant aux comédiens, leur tonus est communicatif » [Le Populaire du Centre]

articles de presse

PDF - 1.2 Mo
Le Populaire du Centre, nov 84
PDF - 522 ko
Le Parisien, octo 1984
PDF - 1.4 Mo
Le Quotidien du Medecin, octo 1984
PDF - 2.9 Mo
Tatou (Agnès Antoir), 1984, itv E.Genvrin

représentations

Créé le 24 avril 1984 et joué au Grand Marché de Saint-Denis d’avril à septembre, reprise d’avril à juillet 1985 puis au Port et à Sainte-Marie. Tournée à Limoges et à Saint-Quentin-en-Yvelines en octobre. 46 représentations devant 6 100 spectateurs.

distribution

équipes

CONSTRUCTION

  • Hélène Corré, Daniel Klein, équipe de l’Omj de Saint-Denis

REGIE LUMIERE

  • Boby Antoir, Nathalie Manciet, Jean-Marie Hubert
 
©Théâtre Vollard 1980-2007 | Mentions légales