Les Compagnons du devoir : Gérard Vidal, Emmanuel Genvrin, Rachel Pothin, (...) Augustus (Pierre Louis Rivière), Angeli (Emmanuel Genvrin) L'orchestre : Nicole Leichnig, Pierre-Louis Rivière, Arnaud Dormeuil, (...) Petite Lune (Nicole Leichnig), Zettor (Jean-Luc Trulès Petite Lune (Nicole Leichnig), Zettor (Jean-Luc Trulès Petite Lune (Nicole Leichnig), Colandie (Nicole Angama) Colandie (Nicole Angama), Zettor (Jean-Luc Trulès Petite Lune (Nicole Leichnig), Augustus (Pierre-Louis Rivière) Zettor (Jean-Luc Trulès), Augustus (Pierre-Louis Rivière) La cantinière (Rachel Pothin), le matamore (Jean-Luc Trulès) La cantinière (Rachel Pothin), le matamore (Jean-Luc Trulès) Emmanuel Genvrin, Arnaud Dormeuil, Gérard Vidal Habillage à l'étage du Grand Marché : Nicole Leichnig, Rachel Pothin, Jean-Luc (...) DEvant le parvis de Beaubourg : Jean-Luc Trulmès, Nicole Angama, Emmanuel (...) Les acteurs au Grand Marché en costume de Colandie : Maxime Laope, Nicole (...) Les Compagnons du devoir : Nicole Leichnig, Pierre-Louis Rivière, Jean-Luc (...) Le légionnaire Angeli (Emmanuel Genvrin) Petite Lune (Nicole Leichnig), Zettor (Jean-Luc Trulès Marina (Rachel Pothin), Jute (Nicole Leichnig) Le colonel Augustus (Pierre-Louis Rivière) Marina (Rachel Pothin) Le zouave Zettor (Jean-Luc Trulès) Les décoratrices Déborah Roubane, Hélène Corré Accueil du public en fanfare à Beaubourg : Arnaud Dormeuil, Pierre-Louis (...) Au théâtre de Pézénas, au premier plan : Jean-Luc Trulès, Arnaud Dormeuil. 2è (...) flyer des représentations à Saint Denis

1985, 1986

1985 - Colandie

Emmanuel Genvrin

Crée le 15 novembre 1985 au Grand Marché, Saint-Denis.
Texte et mise en scène : Emmanuel Genvrin - Musique : Jean-Luc Trulès
Décors : Boby Antoir, Pierre-Louis Rivière, Hélène Corré et Déborah Roubane

« J’avais fait la connaissance d’une femme en métropole, ancienne pensionnaire de l’APECA, institution réunionnaise pour l’enfance "coupable et abandonnée". On l’avait emmenée de force en métropole et attachée à un grabataire. Elle était devenue alcoolique et se rappelait qu’à La Réunion, un bourreau professionnel battait les enfants avec un chabouk (fouet), qu’il y avait deux cuisines, une pour les créoles, une pour les bonnes sœurs métropolitaines. L’établissement fonctionnait comme une colonie pénitentiaire, à 1 500 mètres d’altitude, à la Plaine des-Cafres. Plus tard, à La Réunion, j’ai travaillé à l’APECA. » [E.Genvrin]

résumé

Dans les ruines d’une usine sucrière se réunit une troupe, les " Compagnons du Devoir " ou " Jolis-Militaires " parce qu’ils s’habillent de défroques de soldats et d’uniformes de fonctionnaires. L’une des leurs, Colandie, s’est enfuie d’un orphelinat et veut rejoindre le colonel Augustus, son amour par correspondance. Le texte est édité aux éditions du théâtre Vollard. Une captation audio intégrale a été réalisée à Beaubourg le 10 mai 1986, disponible dans boutique.

le programme

PDF - 1.9 Mo
lire le programme

JPEG - 32 ko

CD captation audio du spectacle disponible dans boutique

Vidéo Colandie 1985 Beaubourg et Grand Marché St Denis - durée 5 mn -

la presse

« Emmanuel Genvrin a visé juste : son intelligence du fait créole et l’énergie de ses amis lui assurent un succès que la prestation de Beaubourg n’a fait que confirmer »
[Qui Vive International]

« Un imaginaire qui rejoint ici la réalité la plus dure »
[Visu]

« Pleine de traces de militarisme tricolore, de colonialisme et de racisme d’alors, Colandie, pièce qui égratigne sévérement bien des croyances de base nous donne envie d’un troisième acte... »
Alain Gili [Témoignages]

« On rit moins sans doute à ce nouveau spectacle et l’on est même très ému car il touche parfois au tragique, en tout cas au lyrisme »
[Le Quotidien de La Réunion]

« Jetant un pont entre rêve et réalisme, entre île et métropole, entre drame et comédie, Emmanuel Genvrin nous entraine au rythme des saisons dans un univers onirique. Il inaugure avac Colandie une veine nouvelle qui apporte une dimension poétique à son répertoire »
Marine [Journal de l’île]

« On entre sans hésitation dans un univers jusqu’alors tabou à La Réunion, celui des mariages par correspondance »
Albert Weber [in L’émigration réunionnaise en France, l’Harmattan, 1994.]

« Le thème de l’immigration est traité avec force à travers l’imaginaire, avec une touche de gaité et de tendresse »
Alain Aumis [France Antilles]

articles de presse

PDF - 2.4 Mo
Télé7 mai 1986 Colandie
PDF - 1 Mo
Qui -Vive International 1986 Colandie
PDF - 961.4 ko
France Antilles 1986 Colandie
PDF - 237.1 ko
Le regard d’André Gintzburger sur Colandie in "L’indifférence et la curiosité" (2010)

représentations

Créé le 15 novembre 1985 au Grand Marché de Saint-Denis. Joué en 1986 à Saint-Pierre et au théâtre de Champ Fleuri, en Martinique et Guadeloupe lors des Rencontres carribéennes de théâtre. À Paris du 7 au 10 mai au centre Georges Pompidou invité par le Théâtre International de la langue française, à Pézenas. 35 représentations devant 4 300 spectateurs.

distribution

CONSTRUCTION

  • Boby Antoir, ateliers de la mairie de Saint-Denis.

    PEINTRES

  • Hélène Corré, Déborah Roubane
 
©Théâtre Vollard 1980-2007 | Mentions légales